L’aide à domicile : un métier à promouvoir

 

Comme la famille est précieuse, beaucoup de ménages choisissent de faire appel à l’aide à domicile pour maintenir les ainées ayant perdu leur autonomie au sein du foyer. Cette solution est choisie dans le but d’éviter les dépenses supplémentaires en hospice ou en maison d’accueil pour les seniors. Les tâches allouées à l’aidant engagé concernent surtout les soins quotidiens. En même temps, elle lui tient compagnie en essayant d’entretenir sa vie sociale. Ainsi, la personne âgée ne constitue plus un souci pour les autres membres de la famille avec OuiHelp.

 

Une prestation complète (ou presque)

 

Grâce à l’aide à domicile, les personnes âgées ne représentent plus un fardeau pour leurs proches. En effet, les prestations fournies par l’auxiliaire de vie sont diversifiées et complètent les tâches du quotidien. Le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées se base sur l’entretien de la vie sociale et les soins infirmiers. Cependant, l’assistance concerne également toutes les activités que la personne âgée n’est plus en mesure d’assumer seule notamment l’entretien de la maison, les courses, la préparation des repas, la toilette, les prestations d’ordre administratif et bien d’autres encore.

 

Des soutiens financiers dédiés aux services à domicile

 

Sachant que les prestations d’aide à domicile sont proposées par des associations telles que l’UNA et des services privés à but lucratif, la plupart des familles préfèrent financer elles-mêmes les services rendus. Le montant de ces derniers varie alors selon le type de service, le statut et le lieu de travail. Pourtant, il existe une aide financière octroyée aux personnes d’âge avancé pour financer ce type de soutien à domicile à savoir l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie ou APA. Ce financement n’est accordé qu’aux personnes dépendantes ou sans condition de ressources qui ont 60 ans et plus. Faites attention tout de même car, certaines personnes ne sont pas en droit de bénéficier de l’APA. Toutefois, si elles présentent un état de santé justifiant la nécessité d’une aide à domicile, elles peuvent compter sur l’aide sociale. Cette dernière se présente sous forme d’aide-ménagère. C’est soit le département soit la caisse de retraite qui paie la personne recrutée. Tout dépend des ressources du patient.